u9QAqu5g_edited.jpg
32A19F2C-F4E6-4F51-9F98-C651047CC611_1_201_a.jpeg

" J'avais l'habitude de m'asseoir dans des bâtiments carrés, cherchant désespérément la grâce de Dieu, pour ensuite avoir le sentiment de la perdre. Puis je suis allé dans le desert, aux pieds des Mesas, et je me suis assis dans le cercle creusé. Sous les arbres desséchés, le ciel et le soleil, le Créateur m'a trouvé...

À l'intérieur du cercle sacré, je suis né de nouveau. "
      

- Daniel Antoine Corones

À PROPOS

 

 

Daniel Antoine Corones est né et a grandi à la Villette dans le 3e arrondissement de Marseille, certainement le quartier le plus pauvre et cosmopolite de cette ville. Ses origines paternelles et maternelles sont l'Espagne (Huesca), l'Italie (Gênes), La Sardaigne et la Corse. Après son immigration, sa famille maternelle a vécu dans la micro communauté marseillaise de la « Villette » au son des guitares des Gitans Catalans, des immigrés espagnols, italiens et maghrébins.

 

Daniel a connu l'exclusion et la marginalisation d'une jeunesse urbaine désœuvrée. Une partie de son enfance se construit au milieu des immeubles de béton et la délinquance. Après avoir travaillé en tant qu'animateur dans des clubs, discothèques en Suisse et en France, il retourne aux études pour devenir aide-soignant (préposé au bénéficiaire) puis conducteur cynophile (maître chien). Aux alentours de ses trente ans et au travers de rencontres fortuites Daniel découvre la foi. C'est au travers d'une authentique expérience spirituelle que sa vie est transformée. Il s'efforce alors de mener une vie plus stable et honnête. Malgré qu'il a arrêté ses études en 6e au collège (secondaire 1 au Canada) il se lance quand même dans des études en théologie (trois années à l'Institut biblique de Genève, une année à la Faculté Jean Calvin à Aix en Provence et une année à la Faculté de théologie de Strasbourg).

 

Pendant 17 ans Daniel est conférencier itinérant en francophonie, animateur radio et pasteur d'une petite paroisse de la ville de Grasse (Alpes Maritimes). Pendant 4 années, il exerce un ministère d'aumônier protestant à la Maison d'arrêt de Grasse. À partir de 2009, multipliant ses voyages aux États-Unis et au travers d'une oeuvre missionnaire basée à Flagstaff il découvre le Peuple Navajo, puis au Canada les Peuples Innus et Atikamekw. Depuis, son amour pour les Premières Nations n'a jamais cessé de grandir. Tellement bouleversé par leur Histoire et en même temps scandalisé par la manière dont ce Peuple fut maltraité par la religion au sens corporatif, les Premières Nations et leur culture ancestrale vont devenir peu à peu la passion de sa famille. Leurs convictions, leur vie et leurs engagements dits "religieux" vont en être révolutionnés.

 

Depuis 2017, Daniel et sa famille vivent auprès de la nation Atikamekw en Haute Mauricie et c'est auprès de ce Peuple qu'ils expérimentent un regard transformé sur l'Histoire et leur spiritualité. Daniel et sa famille ont embrassé une culture différente de la leur, dont une grande partie de leur expérience du christianisme est issue de cinq siècles de colonisation, d'appropriation de territoires, de conversions forcées et d'abus de toute sorte.

 

Daniel croit fermement que la simplicité, l'amour vrai, et les valeurs fondamentales enseignées par la personne de Jésus-Christ auraient dû être partagées dans le respect des expressions culturelles et des langages, sans aucune pression institutionnelle, sans dogmatisme ni agenda. Daniel prouve aujourd'hui que vivre une foi authentique, relationnelle, loin des rouages institutionnels, sans opportunisme ni progressisme religieux, sans statistiques de conversions, de baptêmes et de guérisons est possible.

logo-sim-corones.png