Rechercher
  • Daniel Corones

Circulaire du Ministère des affaires Indiennes

Dernière mise à jour : 5 janv. 2020

Jeudi 15 décembre 1921 Circulaire du ministère des affaires Indiennes d'Ottawa - Monsieur, on observe avec inquiétude que la tenue de danses par les Indiens sur leurs réserves est en augmentation, et que ces pratiques tendent à désorganiser les efforts que le ministère déploie pour les rendre autonomes. Je dois donc vous demander de faire tout votre possible pour dissuader les Indiens de se livrer à des danses trop désuètes. Vous devriez supprimer toutes les danses qui causent des pertes de temps, qui gênent les occupations des Indiens, qui les empêchent de faire un travail sérieux, qui nuisent à leur santé ou qui les encouragent à la paresse et à l'oisiveté. Vous devriez aussi les dissuader et, si possible, les empêcher de quitter leurs réserves pour assister à des foires, des expositions, etc., lorsque leur absence aurait pour effet de négliger leurs propres intérêts agricoles et autres. On se rend compte que les Indiens devraient jouir de divertissements et de loisirs raisonnables, mais qu* on ne devrait pas leur permettre de dissiper leurs énergies et de s* abandonner à des amusements démoralisants. Par l'usage du tact et de la fermeté, on peut obtenir le contrôle et le garder, et cet obstacle au progrès continu disparaîtra alors.



Les pièces, les salles ou les autres endroits où les Indiens se rassemblent devraient être constamment inspectés. Ils devraient être récurés, fumigés, nettoyés ou désinfectés pour empêcher la propagation des maladies. Les Indiens devraient recevoir des instructions sur la question de la ventilation et sur la façon d'éviter les salles surpeuplées où se tiennent des assemblées publiques, et il faudrait prendre des dispositions appropriées pour abriter leurs chevaux et leurs poneys. L'agent se prévaudra des services du préposé médical de son agence à cet égard. Sauf si l'on désire obtenir des renseignements supplémentaires, il n'est pas nécessaire d'accuser réception de la présente circulaire.


Thomas Graham, écuyer, Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments distingués,


Agent des Indiens, Duncan Campbell Scott,

Surintendant général adjoint de l'Agence des Indiens de Peigan.