Rechercher
  • Daniel Corones

Gravures sur menottes pour enfants

Dernière mise à jour : 18 janv. 2020

Via, Artiste, Yéil Ya-Tseen, "menottes pour enfants indiens", 2017

Une gravure Tlingit orne de véritables menottes minuscules utilisées pour retirer brutalement les enfants autochtones de leurs familles pendant la période des pensionnats.

Les sculpteurs tlingits ont commencé à graver des bracelets en cuivre pour remplacer les tatouages de clan lorsque la pratique du tatouage a été retirée de force des communautés par l'église et l'État colonisateur.

La pratique de la fabrication de bijoux par les peuples autochtones de la côte Nord-Ouest est une pratique de préservation, d'adaptation et de survie culturelles. Cette pratique fait resurgir les menottes des enfants. Ces " bracelets " incarnent l'histoire commune de la colonisation européenne et de la colonisation des Amériques telle que vécue par les communautés autochtones, malgré l'amnésie des États colons à reconnaître l'histoire.

L'œuvre suggère les complexités du désir pour l'art tlingit et le rejet simultané des réalités et des expériences des peuples autochtones par les consommateurs non autochtones. Ce ne sont pas des bracelets que les touristes achèteront pour leurs proches. En gravant ces bracelets, en les revendiquant comme faisant partie de l'histoire, en reconnaissant et en honorant la résilience et la survie des générations affectées par le poids du port de ces bracelets. Trois séries de bracelets ont été créées pour rester séparées dans trois institutions différentes. Voici le troisième, les deux autres sont dans les collections permanentes du @portlandartmuseum & @alaskastatemuseum,