Rechercher
  • Daniel Corones

Lois discriminatoires

Il y a plus de cent ans, en 1884, des lois ont été adoptées qui interdisaient aux indigènes d'engager des avocats et d'intenter des poursuites pour obtenir une juste résolution de l'invasion et de l'occupation croissantes de leurs terres par les colons. Certains chefs héréditaires de l'intérieur (appelés Colombie-Britannique) ont ignoré ces lois de 1884 et ont porté leur affaire devant la Reine d'Angleterre à plusieurs reprises au cours de la première décennie du XXe siècle. Ils n'ont trouvé aucun soulagement.


Ces violations des droits de l'homme par des lois discriminatoires ont été renforcées en 1927 par l'interdiction génocidaire de pratiques culturelles anciennes telles que le potlatch, dans l'intention de rompre les liens culturels des nations avec le passé et de transmettre ainsi les belles traditions aux générations futures. Ces lois appliquées à l'encontre des peuples indigènes ont fait une parodie de tout concept de justice dans une société prétendument "libre", juste et "égale". Ces lois sont restées en vigueur jusqu'en 1951. Les lois et les traitements injustes perdurent jusqu'à nos jours. Nous continuerons à nous battre.