Rechercher
  • Daniel Corones

Message du juge Sinclair

Message du juge Sinclair

Le système des pensionnats indiens mis en place au XIXe siècle pour la population autochtone du Canada est l’un des chapitres les plus sombres et les plus troublants de l’histoire de notre pays. Alors que certains perçoivent les pensionnats comme des centres d’éducation, il s’agissait, en réalité, de centres d’ENDOCTRINEMENT culturel. L’aspect le plus inquiétant du système est le fait que les personnes ciblées et les victimes étaient parmi les plus vulnérables de la société : les enfants. Loin de leur famille et de leur communauté, SEPT générations d’enfants autochtones ont été privés de leur identité à la suite d’efforts systématiques et concertés visant à ANÉANTIR leur culture, leur langue et leur esprit. Les pensionnats s’inscrivaient dans un projet de grande envergure de la part de l’administration canadienne qui prévoyait l’assimilation forcée des peuples indigènes en leur interdisant de tenir des cérémonies sacrées et de poursuivre leurs importantes traditions. Il est évident que les pensionnats indiens étaient l’un des principaux éléments d’une politique du GOUVERNEMENT CANADIEN favorisant le GÉNOCIDE culturel.