Rechercher
  • Daniel Corones

Négociation du traité de 1899

"LES INDIENS BÉNÉFICIERONT TRÈS PEU DE VOTRE OFFRE" ~ Kinoosayo s'adressant au peuple avec vérité et affirmant l'assurance des droits préexistants et de la souveraineté indigène au gouvernement lors des négociations du traité en juin 1899, cherchant à protéger un mode de vie traditionnel et à obtenir des avantages supplémentaires afin que la survie de toutes les générations futures soit assurée.

"... je ne peux que comprendre que les Indiens bénéficieront dans une très faible mesure de votre offre. Vous nous avez dit que vous veniez au nom de la Reine. Nous avons certainement aussi le droit de dire ce que nous voulons. Ne permettez-vous pas aux Indiens d'établir leurs propres conditions, afin qu'ils puissent en bénéficier autant que possible ? L'Indien aime sa façon de vivre et sa vie libre." ~ Kinoosayo. Juin 1899.


~ Kinoosayo Kinoosayo était le porte-parole principal des Cris lors des pourparlers sur le traité en juin 1899 à Willow Point, sur le Petit lac des Esclaves et, frère cadet du chef Moostoos,[le bison] les deux hommes étaient de grands défenseurs des intérêts des autochtones. Pour sa part, le commissaire aux affaires indiennes du gouvernement, David Laird, a décrit les conditions du gouvernement, y compris le passage de l'afflux massif de prospecteurs d'or traversant leurs terres en direction de la ruée vers l'or du Yukon, dans le but ultime d'ouvrir des terres indignes aux colons européens qui les occupent. Les négociations ont débuté le 20 juin et ont duré deux jours.