Rechercher
  • Daniel Corones

Que célébrons-nous cette année ?

Titre ~ "Que célébrons-nous cette année ?

Le 9 mars 1967. The Ottawa Citizen.

Alors que le Canada célébrait son centenaire en 1967, les "Indiens" n'avaient obtenu le droit de vote que sept ans auparavant ; non, le passage à l'"émancipation" était bien accueilli par les indigènes, et la pratique consistant à forcer leurs enfants à fréquenter les pensionnats venait de dépasser son apogée de la fin des années 1950. Jusqu'aux années 60, leur statut juridique d'indigène était tout juste comparable à celui des animaux sauvages.

L'année 1967 montre à quel point le Canada du premier siècle avait profondément enterré ses nations indigènes, le peu de voix ou de rôle qu'elles avaient pu trouver. Depuis une vingtaine d'années avant la Confédération, les Premières nations et les Inuits du Canada étaient considérés par les dirigeants coloniaux du pays non pas comme un partenaire dans la construction de la nation (comme ils l'avaient été auparavant), mais comme un problème à éliminer s'il ne pouvait être géré. En 1967, c'était encore la façon dont ils étaient généralement perçus.

~ "Depuis que nos ancêtres ont posé le pied sur ce continent, l'homme blanc a pris aux Indiens : sa nourriture, sa source de subsistance, son mode de vie traditionnel. La seule chose que l'homme blanc a refusé d'accepter est peut-être la chose la plus précieuse qu'il avait à offrir : son sens unique des valeurs [des peuples indigènes]",

- Joe Rosenthal, 1971.