Rechercher
  • Daniel Corones

Un poème qui décrit l'horreur

Une jeune fille de 14 ans a écris un poème pour sa classe sur la Destinée manifeste et le Colonialisme. Elle a choisi d'écrire celui-ci sur les pensionnats indiens en raison des nombreuses histoires qu'elle a entendues sur l'expérience de sa grand-mère et d'autres parents.

Mon enfance volée

Je suis resté confus à l'arrière du camion,

Je me demandais pourquoi je devais y aller,

Chaque minute qui passait, je voyais de moins en moins ma maison,

Plus loin, plus loin, plus loin,

J'ai toujours été aux côtés de ma mère,

Maintenant, j'ai été pris et je ne sais pas pourquoi,

Mes larmes tombant sur le sol,

Mes cheveux tombant au sol, qui n'avaient pas été coupés jusqu'à ce jour,

Pièce par pièce, ma culture étant dépouillée,

Ils m'ont donné un numéro et m'ont enlevé mon nom,

Mais Nanaiya signifie " paix " et à l'intérieur cela resterait,

Ils m'ont appris leur langue et m'ont pris la mienne,

Je priais le Créateur en lui demandant pourquoi ce n'était pas un crime,

Entouré par des centaines d'enfants qui me ressemblent,

Je ne sais pas comment j'ai pu être entourée de tant d'enfants et me sentir si seule,

Les jours se sont transformés en semaines, les semaines en années, Mon enfance a disparu, tout comme mes larmes.

- Ecrit par Nanaiya Robinson.