Rechercher
  • Daniel Corones

Violation de territoire et de culture

"Eh bien, les garçons, ils sont peut-être morts de la variole ; mais on ne peut pas étudier l'origine de la race indienne sans ces crânes !"

~ Plates-formes funéraires indiennes, expédition du marais de 1870, gravure du Harper's New Monthly Magazine, 1871

"Lors de l'expédition, Marsh a traversé les terres des Lakotas sans permission, en violation du traité de 1868 de Ft. Laramie. Néanmoins, Marsh ne semblait pas se soucier des autochtones. Comme l'indique la gravure ci-dessus, l'expédition est tombée sur une plate-forme funéraire indienne, sur laquelle reposaient les corps d'un homme et d'une femme, sous le squelette d'un poney. C'était la coutume de certaines tribus d'Amérindiens de placer les corps des défunts sur des plates-formes en signe de respect pour une telle nourriture. De plus, un cheval pouvait être sacrifié en signe d'honneur. Après un certain temps, certaines tribus revenaient et rassemblaient les os du défunt.

L'attitude de Marsh était indiquée par son admonestation aux étudiants :

"Les garçons sont peut-être morts de la variole, mais on ne peut pas étudier l'origine de la race indienne sans ces crânes !"